Procès 100 jours: Un début agité de l’audience constituée aux plaidoiries

0 0
Read Time:1 Minute, 3 Second

L’audience constituée aux plaidoiries du procès cent (100) jours, tenue ce jeudi 11 juin 2020, a été marquée par une forte agitation au début. D’abord, avant que le juge président n’accorde la parole aux parties concernées, un avocat, en la personne de monsieur Mubiayi, a demandé au tribunal qu’il se constitue partie civile.
Il a dit s’appuyer sur la base juridique, prenant l’article 67 de la Constitution, qui donne droit à tout Congolais de “protéger la propriété, les biens et les intérêts publics (…)”.
La défense du prévenu Kamerhe s’est montrée favorable à cette requête. Mais la partie civile l’a jugée moins utile. Enfin, le tribunal a rejeté la sollicitation, disant que le droit de se constituer partie civile n’est pas défini ni dans le procès, moins encore dans les lois de procédure, notamment dans l’article 54 du Code de procédure pénale.
Ensuite, il y a eu agitation, lorsque la défense du directeur du Cabinet du Chef de l’État a demandé au tribunal de permettre d’abord, avant que l’audience proprement dite ne commence, la lecture d’un
CD qu’elle a présenté, un CD qui contiendrait le discours où le Président de la République a donné les orientations sur l’exécution de travaux de 100 jours. Le tribunal n’a pas autorisé cela.
Fabrice Lukamba

About Post Author

liberteplus

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *