RDC: L’épée de Damoclès demeure suspendue sur Jean-Marc Kabund

0 0
Read Time:1 Minute, 13 Second

Le Député national Jean-Marc Kabund-A-Kabund n’a pas répondu à l’invitation de jeudi dernier lui lancée par le bureau de l’Assemblée nationale concernant l’ouverture de la procédure de la levée totale de ses immunités parlementaires conformément à la demande du Procureur près la Cour de cassation.

Il a plutôt préféré écrire une correspondance au Président de la chambre basse dans laquelle il pense qu’il doit conserver ses immunités jusqu’à la clôture de son instruction. Trop bavard, il va plus tard publier un tweet pour s’en prendre de nouveau au régime de Kinshasa à qui il promet un combat farouche.

Pourquoi Jean-Marc Kabund s’agite autant comme un serpent à qui on a coupé la tête, au point de faire la leçon aux institutions établies de la République sur la manière dont on devait traiter quelqu’un sur qui pèse une litanie d’infractions? , s’interroge les observateurs avertis.

Tantôt il mobilise ses dizaines de partisans juste pour une audition judiciaire, tantôt il fait des bruits dans les réseaux sociaux pour vilipender les autorités, alors que la procédure de sa poursuite semble suivre son cours normal.

La loi est dure mais c’est la loi, dit un adage! Malgré toutes les agitations, les autorités publiques sont appelés à imposer les règles de l’art en matière judiciaire face à un individu ayant décidé de faire son diktat sur le mécanisme légal en RDC quelqu’en soit, a-t-il indiqué, le prix à payer.

Dossier à suivre…

LIBERTÉ PLUS

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.