RDC-CNSSAP : les magistrats outillés sur « la Reforme de sécurité sociale »en cours

0 0
Read Time:2 Minute, 6 Second

La majestueuse salle Marcel LIHAU EBUA de la Cour de Cassation a servi de cadre à la rencontre au sommet entre la CNSSAP, représentée par le DGA Francois MUKEBA et les magistrats civils et militaires, représentés par le 1er secrétaire rapporteur du Conseil Supérieur de la Magistrature, monsieur Serge KASHAMA, ce vendredi, 26 mai 2023.

Au menu des discussions : consolider les échanges entamés depuis le début de l’année en cours autour des dispositions pertinentes de la Loi n° 22/031 du 15 juillet 2022, portant régime spécial de sécurité sociale des agents publics de l’Etat, creuset de la réforme historique de la gestion de la sécurité sociale du secteur public, en conformité avec la République solidaire prônée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Le DGA François MUKEBA, representant le DG Junior MATA empêché, a, dans son mot de circonstance, rappelé l’historique de la sécurité sociale comme droit fondamental émanant des traités et conventions internationaux que la RDC a ratifiés, et dont les dispositions sont désormais coulées dans ce texte de Loi. Désormais, les Magistrats aux cotés d’autres catégories d’agents publics sont bénéficiaires de la couverture sociale assurée par le prestataire étatique unique qu’est la CNSSAP.

Il a, à cet effet, insisté sur le fait que la prise en charge des Magistrats est un devoir de l’Etat et un droit pour l’agent public.

Inspiré des mots du Directeur général adjoint de la CNSSAP, le Responsable de l’Exploitation de la CNSSAP, M. Yannick MAVITA a, à son tour, édifié les hommes et femmes en blouse noire sur des aspects éminemment techniques qui cristallisent les avantages de cet assujettissement. Il a, notamment rassuré l’auguste assistance sur la garantie du maintien des avantages acquis dont bénéficient actuellement les magistrats, tout en les rassurant de la gestion harmonieuse de nouveaux produits auxquels ils devront désormais prétendre, entre autre l’indexation des prestations des Magistrats retraités face à la revalorisation des revenus des Magistrats en activité.

Le dernier mot de cette rencontre est revenu au 1er Secrétaire rapporteur du Conseil supérieur de la Magistrature, M. Serge KASHAMA. Représentant l’employeur, il a rassuré les Magistrats que le CSM est en parfaite collaboration avec la CNSSAP, et que l’assujettissement étant sédimenté par la Loi, leur corps de métier y est soumis. Il n’en demeure pas moins que les magistrats doivent veiller au strict respect des dispositions légales portant régime spécial de sécurité sociale dans le sens de la protection de leurs intérêts vitaux.

Liberté Plus

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *