Choléra : 4 décès sur 19 cas déclarés à Mbuji-Mayi dans le Kasaï-Oriental

1 0
Read Time:1 Minute, 9 Second

L’epidemie du choléra a refait surface dans la ville de Mbuji-mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-oriental. Les autorités sanitaires locales évoquent quatre (4) personnes décédées sur dix-neuf cas recensés dans plusieurs zones de santé de cette ville et ses environs.

Parmis les zones les plus touchées par cette résurgence du choléra l’on note : celle de Tshilenge, de Mukumbi, de Bibanga, de Muya, Bipemba, de Kansele et Bonzola, d’après les mêmes sources.

Les analyses faites à ce jour indiquent que le manque d’hygiène, l’insalubrité et l’accès limité à l’eau potable sont identifiés comme les principaux facteurs favorisant la propagation de l’épidémie de choléra.

Dépassé par cette situation inquiètante, le responsable de la Direction d’Épidémiologie à la DPS Kasaï-Oriental, le Dr. Jean Pierre Sumba Katende lance un appel vibrant à la population pour le respect strict des règles d’hygiène, afin de limiter sa propagation et protéger la population.

Parmi les gestes barrières exigés, l’on cité: l’assainissement de l’environnement, le soin corporel, prendre des aliments chauds, du
lavage des fruits avant consommation et le
nettoyage des toilettes après utilisation.

Notons que le choléra est une maladie strictement humaine. Elle se caractérise par des diarrhées 
gravissimes entraînant une déshydratation rapide souvent mortelle en l’absence de traitement.

Elle se transmet par voie digestive en étant provoquée par l’ingestion de bacille Vibrio cholerae.

Murphy Fika/ Liberté PLUS

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
50 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
50 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *