Journée africaine de la statistique 2021: le DG Serge Bokuma Onsiti sollicite le soutien des partenaires techniques et financiers aux efforts du gouvernement pour la réalisation du deuxième Recensement Général de la population et de l’habitat ( RGPH2)

0 0
Read Time:2 Minute, 34 Second

Rotana Hôtel à Kinshasa a servi de cadre à la célébration ce lundi, 29 Novembre, de la journée africaine de la statistique édition 2021 en présence de plusieurs personnalités étrangères et du pays dont les représentants du système des Nations Unies.
Au-delà du thème central portant sur : « Moderniser les systèmes Statistiques Nationaux pour soutenir le développement socioculturel en Afrique», trois sous-thèmes ci-après ont été au centre des discussions de cette activité:
1. Financement du système Statistique National Congolais comme l’une des principales conditions de modernisation de son développement ;
2. Développement des statistiques socioculturelles en République démocratique du Congo: État des lieux et perspectives ;
3. Apport de l’industrie socioculturelle dans l’économie de la République démocratique du Congo.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général de l’Institut national de la Statistique ( INS), monsieur Bokuma Onsiti a révélé que cette journée a été instituée par la Commission Économique pour l’Afrique ( CEA) depuis 1993 pour, notamment, sensibiliser le continent sur l’importance des enjeux statistiques.
Serge Bokuma Onsiti a aussi démontré la nécessité de procéder à la réforme de l’INS, notamment avec une législation statistique nationale adéquate et des financements réels, en vue de le rendre moderne, plus efficace et apte à réaliser des activités statistiques selon les règles de l’art. Car, a-t-il indiqué, le modèle organisationnel qu’utilise l’INS présentement date des années 70-80.
Dans le même chapitre, Serge Bokuma dit saluer la détermination sans faille du Premier ministre qui a inscrit dans le budget 2022 des ressources financières nécessaires pour la cartographie censitaire. Il a également lancé une mobilisation tous azimuts des partenaires autour d’un nouveau recensement général en RDC.
« Nous lançons un plaidoyer, a-t-il déclaré, auprès des Partenaires Techniques et Financiers pour que ceux-ci soutiennent les efforts du Gouvernement dans la modernisation du Système Statistique National et la réalisation du deuxième Recensement Général de la population et de l’Habitat en sigle RGPH2».
À en croire le patron de l’INS, les résultats du recensement général des entreprises, RGE en sigle organisé en 2019 seront publiés dans les prochains jours, tandis que les grandes opérations de collecte des données sur l’ensemble du territoire vont débuter dès l’année prochaine dans les domaines ci-après : l’Enquête Démocratique et de Santé (EDS), l’Enquête sur les Conditions de Vie des Ménages ( ECVM) et les travaux de la cartographie en vue du recensement général de la population et de l’habitat.
Par ailleurs, le DG Serge Bokuma Onsiti affirme que toutes les initiatives qu’il entreprend pour assurer la visibilité des activités statistiques en RDC rentrent dans la droite ligne de la matérialisation de la vision du Président de la République, Chef de l’État, sem Félix A Tshisekedi, consistant à fonder un Etat moderne.
« Mesdames et messieurs, Distingués invités, votre présence dans ce cadre magnifique de l’hôtel Rotana témoigne de l’importance que vous accordez aux enjeux statistiques à travers le continent africain, en général, et particulièrement en République démocratique du Congo, a lancé Serge Bokuma aux participants, à qui il a aussi souhaité plein succès dans leurs travaux au cours de cette matinée scientifique.
Hervé Mulumba, liberteplus.net

About Post Author

liberteplus

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.