Procès en flagrance du député national Modero Nsimba : La Cour de cassation fixe la prochaine audience pour le 27 mars prochain

0 1
Read Time:1 Minute, 3 Second

La Cour de cassation siégeant en procédure de flagrance dans l’affaire Modero Nsimba a fixé au 27 mars courant le prononcé du réquisitoire du ministère public et la plaidoirie dans l’affaire opposant le Ministère public au prévenu Modero Nsimba.

 » L’audience est renvoyée au mercredi, 27 mars,  pour permettre à la défense de préparer la plaidoirie et au ministère public, de mettre à jour son réquisitoire. Tirez  les conséquences de droit et préparez-vous pour la plaidoirie. Que l’officier du Ministère public (OMP) se prépare aussi pour compléter les éléments de son réquisitoire », a annoncé la composition.

Il sied de noter que la partie prévenue réfute les accusations mises à sa charge, en affirmant qu’il n’a jamais tenu ces propos lui attribués dans un audio devenu viral dans les réseaux sociaux. De son côté, le Ministère public persiste et signe que l’accusé a fait effectivement des déclarations graves dans lesquelles il impute la mort de Chérubin Okende à trois personnes citées nommément dans l’audio, notamment le général Christian Ndaywell et Christian Tshisekedi.

En attendant la prochaine audience, notons que le Député National Modero Nsimba est jugé en procédure de flagrance pour prorogation des faux bruits dans l’affaire de l’assassinat de Chérubin Okende.

Murphy Fika/LIBÉRTE PLUS

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
100 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *