Interdiction des chansons : Noël Tshiani dit soutenir “Lettre à ya Tshitshi” de Bob Elvis, malgré qu’il y soit « injurié »

0 0
Read Time:1 Minute, 14 Second

Des réactions tombent de partout après que la Commission nationale de censure des chansons et des spectacles (CNCCS) a interdit de façon simultanée la diffusion des chansons “Nini Tosali te” du groupe musical MPR et “Lettre à ya Tshitshi” de l’artiste musicien Bob Elvis.
Dans un message diffusé sur son compte Twitter ce mercredi 10 novembre 2021, l’ancien candidat président de la République, Noël Tshiani, a plaidé pour la diffusion de la chanson “Lettre à ya Tshitshi”, en dépit du fait que, a-t-il affirmé, il a été l’objet d’injures dans ce morceau. À l’en croire, cette chanson renferme des messages très importants.
« La chanson “Lettre à Ya Tshitshi” de Bob Elvis est un chef-d’œuvre qui passe plusieurs messages dans un style humoristique. Même si j’y ai été insulté, je pense qu’il ne faut pas interdire cette chanson au nom de la liberté d’expression », a-t-il écrit.
D’après la censure qui a décidé de la « non-diffusion » de ces chansons, ces œuvres ne lui ont pas été présentées au préalable pour appréciation avant leur dévoilement au public.
Pour rappel, la chanson « Nini tosali te » dépeint la situation sociale difficile à laquelle la population fait face. Tandis que le titre de Bob Elvis “Lettre à ya Tshitshi”, lui, invite le chef de l’État à la vigilance, de manière à ne pas être induit en erreur par des gens avec qui il travaille, des gens qui auraient induit en erreur son prédécesseur Joseph Kabila.
Fabrice Lukamba, liberteplus.net

About Post Author

liberteplus

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *