RDC – Traite des personnes: La Coordinatrice de l’APLTP appelle le Gouvernement à faire adopter en mode d’urgence le projet de loi répressive en la matière au Parlement

0 0
Read Time:2 Minute, 5 Second

Le procès en cours au Tribunal de Grande Instance autour des filles chinoises exposées au proxénétisme par leurs bourreaux en RDC constitue, à en croire l’Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Traite des Personnes ( APLTP), une illustration probante de l’intensification des activités de traite des personnes et du trafic illicite des migrants sur le sol Congolais.
C’est ce qu’a indiqué madame META KASANDA CECILE REBECCA, la Coordonnatrice de l’APLTP, au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée ce mercredi 17 novembre.
Pour elle, cette situation devra rapidement pousser le gouvernement et le Parlement à faire voter en mode d’urgence l’avant projet de loi en gestation pour prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, mais aussi pour réprimer les trafics illicites des migrants, conformément à la Convention des Nations Unies contre la Criminalité Transnationale Organisée.
« Nous profitons », a-t-elle déclaré, « de la présence de la presse pour lancer un appel pressant au gouvernement à travers Son Excellence monsieur le Premier Ministre, de transmettre au Parlement le projet de loi contre la traite des personnes pour examen en procédure d’urgence ».
« Ce qui nous permettrait de mieux travailler avec la justice et les autres services techniques pour démanteler les réseaux criminels et protéger les victimes et les témoins », a ajouté madame Cécile Rebecca Meta Kasanda, qui a émis le vœu de voir ce projet de loi être adopté avant le 31 décembre, afin que la RDC se démarque par sa manière de lutter contre ce fléau et qu’elle ne redescende pas « au niveau 3 sur l’échiquier international », suite au manque d’instruments juridiques nécessaires en la matière.
Par ailleurs, le numéro 1 de l’APLTP a montré que la traite se présente sous plusieurs formes dont les enlèvements, le vol ou la vente d’enfants, la prostitution pour autrui, le recrutement des filles pour leur exploitation sexuelle, etc.
« L’APLTP qui a formé certains magistrats sur la traite des personnes, se réjouit du fait que le Procureur en charge de ce dossier a démontré que les faits commis par les trafiquants constituent non seulement le trafic illicite des êtres humains, mais aussi et surtout l’exploitation de la prostitution d’autrui », a-t-elle renchéri.
Concernant le procès en cours contre les bourreaux des chinoises, les responsables de l’APLTP qui s’en réjouissent d’ailleurs, ont promis d’accompagner ces victimes jusqu’à leur réinsertion sociale et dans leurs familles biologiques en Chine.
L’APLTP, est un service au sein du Cabinet du président de la République. Elle lutte contre la traite des êtres humains.
Hervé Mulumba

About Post Author

liberteplus

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *