Guerre au Nord-Kivu : 25 militaires FARDC condamnés à la peine de mort pour fuite devant l’ennemie

0 0
Read Time:1 Minute, 8 Second

Le verdict est tombé le mercredi, 03 juillet 2024, au Tribunal militaire garnison du Nord-Kivu, siégeant au village de Alimbongo, en territoire de Lubero, au cours d’une audience en flagrance.

Vingt cinq (25) militaires des FARDC sont condamnés à la peine de mort pour fuite durant les combats avec les terroristes du M23 et dissipation des munitions de guerre, pillage et violation des consignes. 

Ces faits se sont déroulés dans les villages de Kaseghe et Matembe sur la route Butembo-Kanyabayonga le week-end dernier.

Le sous-lieutenant Mbuyi Kalonji, porte-parole militaire du front Nord, garde l’espoir qu’avec cette condamnation, les éléments loyalistes déployés au front vont poursuivre avec enthousiasme les opérations lancées dans la partie front Nord, rapportent des sources locales.

Plusieurs voix se lèvent de plus en plus à ce jour pour dénoncer la complicité de certains officiers de l’armée qui travailleraient de mèche avec les rebelles du M23/ RDF. Ce qui justifierait la défaite des nos forces loyalistes dans certains combats qui les opposent à l’ennemie.

Actuellement les assaillants occupent de grandes agglomérations du sud de Lubero, notamment les communes de Kanyabayonga, Kirumba et Kayna. D’après des sources au sein de l’armée, les FARDC avaient jugé bon de décrocher sans combat pour aussi éviter une confrontation directe avec les rebelles dans des cités peuplées. 

Murphy Fika/ Liberté PLUS

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *